Transparence financière et développement au Mozambique, la France soutient le Tribunal Administratif

Les gouvernements français et mozambicain ont signé mercredi dernier la convention de financement pour un montant de 500 000€ du nouveau projet d’appui au Tribunal administratif du Mozambique (TA) sur « la transparence financière, la prestation de comptes et le développement », dans le cadre du fonds de solidarité prioritaire(FSP) du Ministère des Affaires étrangères et du développement international. L’Ambassadeur de France, Serge Segura, et le président du Tribunal administratif, Machatine Munguambe représentaient leur gouvernement respectif.

Pour une durée de 3 ans, un expert technique de haut niveau, issu d’une Cour Régionale des comptes française, s’est mis à la disposition du Tribunal pour piloter des projets de formation des fonctionnaires du TA en matière d’audit environnemental et d’analyse des contrats de concessions et mégaprojets.

Dans le contexte mozambicain actuel, avec la découverte dans le nord du pays d’importantes ressources, ce soutien de la France montre notre volonté de soutenir la consolidation de la bonne gouvernance notamment à travers le contrôle externe de la dépense publique et d’aider ce pays à gérer de façon durable les revenus issus de l’exploitation de ces nouvelles ressources. La gestion transparente des ressources est une condition essentielle du développement durable du Mozambique et de la réduction de la pauvreté.

Or, cet objectif prioritaire du gouvernement mozambicain ne pourra pas être atteint sans le travail essentiel que fait le Tribunal Administratif en matière de bonne gouvernance financière et de renforcement des capacités institutionnelles du secteur public.

Cette signature vient poursuivre la collaboration engagée depuis 2009 entre la France et le Tribunal administratif. Outre la mise à disposition d’un expert français entre 2010 et 2013 dans le cadre d’un précédent FSP, les fonctionnaires du Tribunal ont notamment pu bénéficier de bourses et de voyages d’études et plusieurs missions de magistrats français sont intervenues auprès du Tribunal.

Dernière modification : 22/01/2015

Haut de page