Maison du Droit et du Citoyen de Quelimane

Maison du Droit et du Citoyen de Quelimane

1. Contexte :

JPEG
Le projet de création d’une Maison du Droit et du Citoyen (MDC) à Quelimane, est une initiative de l’Ambassade de France au Mozambique depuis l’automne 2014, en partenariat avec le Conseil Municipal de Quelimane, la Ligue des Droits Humains, la société civile locale et le RENADEM (réseau français d’accès au droit et à la médiation). Il s’agit d’un espace d’accueil et d’information centralisé, gratuit et apolitique, ayant une double fonction : l’accès au droit et la promotion des droits humains. La Maison du Droit et du Citoyen permettra ainsi aux citoyennes et aux citoyens de s’informer sur leurs droits, de présenter leurs litiges ou doléances, et d’être accueillis et orientés de façon pertinente, tout en ayant une garantie de confidentialité. Tout au long de l’année, des activités de sensibilisation et de promotion des droits humains seront également organisés à la MDC et dans les quartiers de Quelimane et le centre de ressources documentaires de la MDC sera ouvert à tous.

2. Objectif :

JPEG

Améliorer l’accès au droit pour les populations vulnérables de Quelimane.
Objectifs spécifiques :
- accueil des victimes : offrir un accès au droit pour les personnes vulnérables à travers des permanences juridiques gratuites et confidentielles, promouvoir la médiation comme résolution des conflits, orienter les usagers vers les services publics compétents.
- diffusion des droits humains : organiser des séminaires, conférences, marches et autres initiatives de sensibilisation sur les droits humains, d’éducation civique et de lutte contre toutes les formes de violence, tant à la MDC que dans les différents quartiers de Quelimane.
- formation des OSC : renforcer les capacités institutionnelles des associations de la société civile locale, en réalisant des formations pour leurs membres, sur des thématiques liées aux droits humains ainsi que sur les méthodes de gestion de projet.

3. Activités :

- Médiation des conflits et accompagnement juridique : recevoir les victimes, les orienter et faire le suivi des cas.
- Animer le centre de ressources de la MDC.
- Réaliser des actions de plaidoyer auprès des leaders communautaires pour diffuser le travail de la MDC.
- Organiser des débats de sensibilisation sur les droits humains dans les quartiers.
- Organisation d’événements culturels en lien avec les droits humains à la MDC (théâtre, projections de films débats, foire des associations…).
- Créer des partenariats avec d’autres institutions (écoles, universités, centres sociaux) pour l’organisation d’événements de sensibilisation.
- Former les membres des associations en matière de droits humains et plaidoyer.
- Former les membres des associations en gestion de projets et recherche de financement.
- Gouvernance : création d’une structure ad hoc « MDC », définition des statuts et légalisation et recherches de financement.
JPEG

4. Partenaires :

Liga Moçambicana dos Direitos Humanos
Conseil Municipal de Quelimane
Département de La Réunion
Renadem (réseau national français à d’accès au droit et à la médiation)
Réseau d’organisations locales partenaires

Dernière modification : 20/10/2016

Haut de page