Les écritures urbaines de Maputo - du 16 septembre au 22 octobre 2014 - CCFM

JPEG JPEG
Partant du principe que les écritures peuvent être analysées comme un élément moteur des dynamiques urbaines, le projet « LES ECRITURES URBAINES DE MAPUTO », initié en 2012, avec un partenariat scientifique entre l’Université Pédagogique de Maputo et l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, s’est concrétisé cette année en une série d’interventions artistiques et documentaires. Ce projet repose sur l’hypothèse que les écrits peuvent être analysés comme un élément moteur de changements linguistiques, politiques et sociaux, matérialisés par l´acte d´écriture dans l´espace public.
Fruit d’une collaboration entre diverses institutions et acteurs culturels français et mozambicains (Centre Culturel Franco-Mozambicain, Ecole de Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, Universidade Pedagogica de Maputo, avec l’aide du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France, de l’Ecole Supérieure d’Arts des Pyrénées Pau-Tarbes, de l’Institut Français d’Afrique du Sud, de l’Escola Nacional de Artes Visuais et de l’Universidade Eduardo Mondlane de Maputo), le projet « écritures urbaines est un exemple réussi de coopération universitaire, scientifique et artistique.
L’exposition « Les écritures urbaines de Maputo – lire, écrire et agir dans la rue », inaugurée au Centre Culturel Franco-Mozambicain le 16 septembre dernier, a été le point de départ des interventions pluridisciplinaires de ce mois de septembre. Cette exposition propose les premiers résultats d’une vaste enquête sur les écritures urbaines de Maputo, et présente un parcours à travers différents types d’écritures, via plusieurs registres : écologique, historique, patrimonial et citoyen.
Le lendemain de l’inauguration de l’exposition, une journée d’études a eu lieu à l’Universidade Pedagógica, réunissant des chercheurs en linguistique et en anthropologie, élargissant ainsi les discussions entamées la veille.
Un concours de rap, « rap battle », est venu clore la semaine d’interventions, le jeudi 18, ouvrant la scène à la jeune génération du street art de Maputo.
L’exposition (visible au CCFM jusqu’au 22 octobre) connait un succès certain auprès du public mozambicain, notamment des élèves et étudiants grâce à des visites guidées organisées dans le cadre des projets de médiation culturelle développés par le CCFM. 
Mais l’aventure ne s’arrêtera pas là : il est prévu, pour 2015, la publication d’un important ouvrage qui regroupera les textes prononcés lors de la journée d’étude, ainsi que le corpus photographique de l’exposition.

Dernière modification : 08/10/2014

Haut de page