Mobilisation pour le coup d’envoi de #France2023

Le Rugby Français s’est massivement mobilisé pour lancer officiellement la candidature #France2023, lors d’une conférence de presse le 9 février à Paris :

• Les capitaines des équipes de France ont présenté le logo #France2023, qui sera présent sur les maillots des Bleus, à partir de ce week-end.
• Sébastien Chabal et Frédéric Michalak, nommés ambassadeurs de la candidature, étaient aux côtés de nombreux internationaux français (Dimitri Szarzewski, Julien Bonnaire, Dimitri Yachvili …) qui ont rejoint le XV de #France2023, mené par Pascal Papé et Fabrice Estebanez.
• Bernard Laporte, Serge Simon, et Claude Atcher ont présenté la vision de la candidature et les principaux atouts du dossier.
JPEG
Bernard Laporte insiste sur l’impact d’une Coupe du Monde sur le rugby français : « La France veut la Coupe du Monde de Rugby ! La candidature #France2023 est plébiscitée par 80% des Français. Cette Coupe du Monde sera aussi celle des 1895 clubs de rugby français. A travers l’héritage de l’événement, c’est tout le rugby qui sera positivement impacté par la Coupe du Monde 2023 en France ».

« A travers cette candidature, la France, qui est un des plus grands marchés du rugby mondial, doit reprendre toute sa place dans la gouvernance internationale. En remportant l’organisation de la Coupe du Monde 2023, la FFR remettrait la France au centre du l’échiquier mondial », précise Serge Simon.

Claude Atcher revient sur le contenu du dossier, qui sera remis avant le 1er juin à World Rugby : « La candidature met en avant le produit « France ». La France du rugby, bien sûr, avec ses 1895 clubs et ses 450.000 licenciés, mais également la France du savoir-vivre, qui fait de notre pays la première destination touristique mondiale (85 millions de touristes par an), et enfin, la France du savoir-faire, avec les infrastructures performantes et l’expertise de notre territoire dans l’organisation des plus grands événements mondiaux, comme récemment l’Euro2016 et le Championnat du Monde de handball 2017 ».

A ce jour, 19 villes sont candidates pour accueillir les rencontres de la compétition : Paris, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lens, Le Havre, Le Mans, Lyon, Marseille, Montpellier, Nanterre, Nantes, Nice, Rennes, Saint-Denis, Saint-Etienne, Sochaux, Toulouse et Valenciennes.

Dernière modification : 13/02/2017

Haut de page