La Francophonie 2014 au Mozambique : Cérémonie de remise des prix et des diplômes DELF/DALF

Mercredi 9 juillet, l’Ambassade de France a voulu faire une séance de rappel de la célébration de la francophonie 2014 et réunir dans un même endroit de nombreux francophiles. Une cérémonie présidée par Monsieur l’Ambassadeur de France, Serge Segura, a été organisée au Centre Culturel Franco-Mozambicain afin de remettre un certain nombre de prix et de diplomes, en particulier ceux de la derniere session du DELF/DALF. Plusieurs partenaires de l’Ambassade étaient présents, dont le Ministère de l’Education représenté par M. Ivaldo Quicardete, Directeur National de l’Enseignement Secondaire, l’Université Eduardo Mondlane, l’Ecole Supérieure d’Hôtellerie et Tourisme d’Inhambane, l’Université Pédagogique, l’Institut Supérieur des Relations Internationales, l’Université Polytechnique, l’Institut des Langues (IdL) et 4 écoles secondaires de la province de Maputo.

Lors de cette cérémonie, une trentaine d’étudiants venus de Maputo, Inhambane, Beira et Quelimane, parmi les 53 participants au concours de poésie lancé par le SCAC sont venus recevoir leurs prix. Les 5 lauréats de ce concours ont remporté un stage linguistiqued’un mois en France.
Un concours national de rap destiné aux élèves de français du secondaire avait été mis en place par le Ministère de l’Education mozambicain (MINED). Les 3 groupes gagnants de Maputo étaient également présents pour recevoir leur récompense.

Par ailleurs, 75 personnes de l’Institut des Langues et du Centre Culturel Franco-Mozambicain ont reçu leur diplôme du DELF ou du DALF.

Cette rencontre, qui a réuni une centaine de personnes, était ponctuée par des moments poétiques et musicaux : déclamation de poèmes de 3 lauréats du concours, slam de 2 étudiants de l’Ecole Supérieure d’Hôtellerie et Tourisme d’Inhambane et rap de 4 groupes d’écoles secondaires de la province de Maputo qui ont ambiancé toute la salle. Ces moments agréables étaient une belle surprise pour tout le public, de par la qualité technique, poétique et musicale des productions, et le niveau de français de tous ces jeunes francophiles.

Dernière modification : 24/07/2014

Haut de page