Journée Internationale de la Femme

JPEGÀ l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, l’Ambassade de France a organisé jeudi 5 et vendredi 6 mars une série d’activités autour du thème de l‘éducation des jeunes filles et des garçons. En particulier, et de manière inédite, des débats ont été organisés dans deux collèges de la capitale, après la projection du film O jardim do outro homem (« Le jardin de l’autre homme ») du réalisateur Sol de Carvalho, qui aborde la question du harcèlement sexuel des élèves par leurs enseignants. En fin de séance, une pièce de théâtre sur la question de la répartition des tâches domestiques et de la violence basée sur le genre a été également présentée. Ce travail, proposé par le groupe Makwero, troupe issue d’un quartier périphérique de Maputo, a été ovationné par les élèves, qui ont montré beaucoup d’intérêt aussi lors des échanges.

En parallèle, et pour toucher un public plus large, deux débats ont été organisés au Centre Culturel Franco-Mozambicain : l’un suite à la projection du film de Sol de Carvalho, l’autre sur « éduquer les jeunes filles, éduquer les garçons, et vice versa ». Ce dernier a été l’occasion, pour M. Guillaume Thieriot, Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle, de présenter la stratégie genre et développement du ministère des affaires étrangères, et pour M. l’Ambassadeur de France de rendre hommage au Pr. Gilles Cistac, assassiné le 3 mars dernier. Une minute de silence a été respectée à cette occasion, avant que les échanges ne s’engagent, sur ces notions de respect et d’apprentissage de la tolérance et de l’égalité des droits. Le soir venu, la chanteuse de hip-hop Iveth, avocate à la Ligue mozambicaine des droits de l’Homme et modératrice de cette table-ronde, a donné un concert dédié à la Journée Internationale de la Femme, concluant avec la force de ses mots et de ses rythmes ces deux jours de réflexion et d’échanges.

Dernière modification : 16/03/2015

Haut de page