Grands projets et perspectives de développement

Conséquence de la transformation actuelle de l’économie du pays, liée aux découvertes gazières et au potentiel charbonnier du pays, d’importantes perspectives apparaissent pour les entreprises françaises, en particulier dans le domaine industriel et énergétique.
Plusieurs groupes français ont ainsi remporté des marchés au Mozambique, mais la majeure partie des projets restent à attribuer (hors secteur de la construction et du génie civil, largement couvert par les entreprises chinoises et portugaises). Technip a été retenu en décembre 2012 par le pétrolier Anadarko pour réaliser les études de mise en valeur de son gisement de gaz en mer. Le consortium mené par Cegelec a remporté en mai 2013 un contrat (sur financement AFD, suédois et allemand) pour la rénovation des centrales hydroélectriques de Mavuzi et Chicamba. Le groupe de restauration collective, CIS a également signé en mai 2013 un contrat sur trois ans avec le groupe brésilien Vale dans le cadre du projet de construction de la ligne de chemin de fer entre Tete et Nacala. Enfin, Razel Bec s’est imposé sur le projet de rénovation des pistes et autres infrastructures de l’Aéroport de Maputo (contrat de 65,8 MUSD financé par l’AFD, la BEI et l’Union européenne).

Dernière modification : 21/10/2015

Haut de page