Discours de l’Ambassadeur, hommage aux victimes

La France est en deuil. Elle a été victime vendredi à Saint-Denis et à Paris, d’une agression lâche, d’une barbarie totale et d’une ampleur inédite. Avec la communauté nationale, nous rendons hommage aux victimes étrangères et françaises et partageons la douleur, la détresse de leurs familles et de leurs proches.
Comme l’a dit le président de la République, « Face à l’effroi, il y a une Nation qui sait se défendre, sait mobiliser ses forces et, une fois encore, saura vaincre les terroristes. »
Ce qui s’est produit est un acte de guerre et face à la guerre, le pays prend les décisions qui s’imposent. C’est un acte de guerre mené par une armée, une organisation Daech, contre la France, contre les idéaux qu’elle défend, contre ce qu’elle est : un pays libre, démocratique qui porte des valeurs universelles de liberté, d’égalité et de fraternité.
La France a été touchée et blessée dans la chair de ses enfants meurtris et aussi de ses amis étrangers qui venaient partager avec eux la douceur de vivre libre sous le ciel de Paris.
Elle est cependant réconfortée par l’immense vague de soutien qui s’exprime de par le monde en ces heures tragiques. Paris et la France portent l’esprit des Lumières, et c’est bien cela que les femmes et les hommes d’aujourd’hui veulent défendre en manifestant leur soutien.
Les agresseurs imaginent sans doute pouvoir détruire ce qui est l’âme de la France.
Et bien non ! Plus que jamais, la France est déterminée à défendre, une fois de plus - comme elle l’a fait si souvent jusque dans les heures les plus sombres de son histoire - la liberté, la dignité de la personne humaine et la démocratie. Une fois encore elle saura faire face avec l’aide de ses alliés et de ses amis pour que la justice et la paix triomphent.
Que les ennemis de la liberté ne s’y trompent pas : c’est elle qui aura le dernier mot !
Vive la République, vive la France.

Dernière modification : 08/02/2016

Haut de page