Déclaration Finale- Sommet de NICE

Sommet Afrique – France � �Déclaration finale �1er juin 2010


�1. Le XXVème Sommet Afrique – France s’est tenu à Nice les 31 mai et 1er juin 2010, année pour l’Afrique de la paix et de la sécurité. Cinquante et une délégations de pays africains ont participé, avec la France, à ce Sommet, ainsi que des représentants de l’Union africaine, de l’Union européenne, de l’Organisation des Nations Unies, de l’Organisation Internationale de la Francophonie et de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture.

�2. Le Sommet a été l’occasion de souligner la nécessité de renforcer les relations entre la France et l’Afrique en créant un partenariat fondé sur des intérêts partagés et une confiance mutuelle. Les Chefs d’Etat et de gouvernement ont réaffirmé les principes fondamentaux de l’égalité, du respect mutuel de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité des Etats, sur lesquels est fondé le partenariat Afrique-France, ainsi que leur engagement à renforcer le processus d’intégration, l’action collective et la coopération pour le bien commun de leurs Etats et de leurs peuples.

�3. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement se sont accordés sur l’importance d’un système multilatéral efficace et représentatif du monde d’aujourd’hui, fondé sur une Organisation des Nations Unies à la fois forte et rénovée. Ils ont, en particulier, appelé à une réforme urgente du Conseil de sécurité des Nations Unies.
�4. Ils ont également appelé à une réforme de la gouvernance mondiale afin que le continent africain soit mieux représenté au sein des enceintes internationales. Ils ont estimé nécessaire d’assurer, à tous les niveaux, une représentation élargie, juste, constante et équitable de l’Afrique au sein du G20. La France a annoncé son intention, à l’occasion de sa prochaine présidence du G20, d’assurer une plus large représentation des Etats africains. La France, dans la perspective de sa prochaine présidence du G8, a également annoncé sa détermination à préparer très en amont les travaux de l’exercice « Africa outreach ». Les chefs d’Etat et de gouvernement ont appelé à la pleine intégration des Etats africains, y compris les petits Etats insulaires en développement, dans l’économie mondiale. Les Chefs d’Etat et de gouvernement se sont félicités des progrès de la représentation de l’Afrique à la Banque mondiale, notamment avec la mise en place prochaine d’une chaise africaine supplémentaire à son conseil d’administration, et demandent à la Banque mondiale de continuer à améliorer la représentation de l’Afrique dans le cadre de la réforme de la gouvernance. Ils ont souhaité que la place de l’Afrique soit aussi renforcée au sein du FMI.

Pour consulter la version complète de la déclaration
�Cliquez ici


Dernière modification : 07/05/2014

Haut de page